mardi 5 juin 2012

Dieu surfe au Pays basque, Harold Cobert

 
Retrouvez toutes les chroniques sur le nouveau blog : Les billets de Fanny

9 commentaires:

  1. Bonjour,
    J'avoue, je n'ai lu que ton avis sur le livre, j'attends de lire le livre pour découvrir l'histoire. Et c'est promis je reviendrai alors lire ta critique entièrement. Ton enthousiasme fait vraiment envie. Je trépigne. Et j'ai hâte, comme toi sans doute de découvrir "Un hiver avec Baudelaire".

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je pense que tu as entièrement raison. Je suis quasi sûre qu'il te plaira ! J'ai hâte de connaitre ton avis !

      Supprimer
  2. Bonjour !
    je découvre votre blog à l'instant, via Twitter. Je n'arrête pas de voir le nom d'Harold Cobert partout. Et maintenant j'ai définitivement envie de le découvrir. J'aime beaucoup votre manière d'écrire, le côté personnel de votre rencontre avec le livre. Mais finalement comment l'avez-vous rencontré Harold Cobert ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !
      Merci pour votre message très sympathique ...
      J'ai surtout rencontré son livre, après la non-rencontre au salon des livres je n'ai pas eu la chance de faire une vraie rencontre ... mais j'ai eu la chance d'échanger quelques mots avec lui via Twitter (vous l'avez peut être vu) ou Facebook.

      Ravie de lire que vous voulez le découvrir : vous ne serez pas déçue ...

      Supprimer
  3. Je ne connais toujours pas Harold Cobert, mais je crois que, grâce à cet article, je vais m'y atteler ! Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me fait plaisir de lire ça, merci !

      Supprimer
  4. Voilà, je viens d'en terminer la lecture. D'une traite ou presque... Prise dans l'engrenage de cette histoire à la fois triste mais pas dépeinte de façon dramatique, accablée par l'injustice de ce moment terrible dans la vie d'un parent.
    Le point de vue adopté ici est très judicieux. Je trouve qu'il ajoute une part de légéreté. Cela brise véritablement quelque chose qui aurait été très difficile à lire, d'une certaine façon. On serait sans doute resté dans une mélancholie parfaitement compréhensive.
    Traiter d'un sujet cru, dur, est très courageux et le traiter ainsi montre le talent véritable de l'auteur.
    Pour moi, c'est un grand coup de coeur!

    RépondreSupprimer
  5. Ton bel avis me donne encore plus envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! C'est vraiment LE livre que je conseille de cet auteur ...

      Supprimer

Merci :)